Origine du projet

L'engouement pour l'archéologie à Saint-Dizier

La découverte de trois tombes de chefs mérovingiens à Saint-Dizier (2002), les expositions « Nos ancêtres les Barbares » (2008-2009) et « Austrasie, le royaume mérovingien oublié » (2016-2017) ont imposé la Ville de Saint-Dizier comme une référence archéologique auprès du grand public du quart Nord-Est de la France et au-delà. La fréquentation à ces manifestations en témoigne : près de 52 000 personnes ont visité les deux expositions. La communauté scientifique a pu découvrir l’engagement de la Ville en matière d’archéologie via l’organisation de colloques, de rencontres et l’une des 130 fouilles programmées en France. Ce chantier a su trouver son public puisque ses Journées Portes Ouvertes ont attiré plus de 12 000 personnes depuis 2011.

Inauguration de l'exposition « Nos ancêtres les Barbares » en 2008

Fort de ce constat et d’échanges informels avec les acteurs régionaux du secteur (Inrap, Service Régional de l’Archéologie, etc.), ArchéOlonnA est persuadée qu’il est possible de capitaliser sur cette légitimité pour lancer ce festival s’adressant à tous les publics intéressés par l’archéologie : le grand public déjà averti, le monde scientifique, le milieu enseignant mais aussi les personnes pour lesquelles l’approche de l’histoire doit passer par des éléments concrets.